Sauvons nos enfants et notre jeunesse des dommages liés à la pandémie et à sa gestion
shutterstock_380839126

Date

Alors que le coronavirus continue de circuler, les enfants, pourtant peu touchés par les formes graves ou létales de la Covid-19, subissent de nombreux effets sanitaires et sociaux de la gestion de crise. 

Europe Ecologie Les Verts demande au gouvernement de préserver nos enfants et notre jeunesse des graves dommages de cette crise sanitaire et de sa gestion chaotique.

Les conséquences sanitaires et sociales de la gestion de crise sur la santé et le bien-être des enfants ont et auront des conséquences à court, moyen et long terme et s’exercent avec d’importantes inégalités. La pandémie de COVID19 met également en lumière et aggrave dramatiquement toutes les conséquences des manques et déficiences déjà existants de nos institutions dans le domaine de l’enfance et de la jeunesse. 

Les défaillances en termes de structures et de personnels sont multiples : déficit chronique dans le soin psychologique et pédo-psychiatrique, infirmièr.e.s et médecins scolaires en nombre insuffisant déjà en temps normal qui ne peuvent à la fois gérer l’administratif et les protocoles liés à la pandémie, les tests et le suivi quotidien indispensable des enfants et des jeunes, enseignant·e·s et personnel mal protégés (victimes et vecteurs potentiels de l’épidémie), stratégie sanitaire chaotique. L’Aide Sociale à l’Enfance, qui peine habituellement à offrir l’accueil et la sécurisation qui devraient  être apportés aux enfants les plus fragiles, est impuissante pour leur assurer le soutien que nécessiterait la situation.

Les personnels des établissements scolaires et les familles peinent ainsi à avoir des solutions pour ceux dont ils et elles ont la charge au quotidien. 

L’ensemble des professionnel.le.s de l’enfance, de la santé à l’éducation ainsi que de la protection de l’enfance, nous alertent sur la dégradation alarmante de la santé physique, sociale, psychologique et psychiatrique de l’enfance en France ainsi que sur l’augmentation de la maltraitance au sein des foyers.

Nous savons que cette période est particulièrement déterminante pour la santé des enfants tout au long de la vie, et il est crucial de la protéger et de la préserver. 

Europe Ecologie les Verts demande:

  • de mettre en place une concertation de l’ensemble des acteurs de l’enfance, de l’éducation et de l’activité physique pour un plan d’urgence visant à protéger la santé des enfants dans toutes ses dimensions (physique, mentale, sociale) ;
  • de renforcer  le soutien psychologique et psychiatrique dans les structures de soin, de l’éducation et de l’Aide Sociale à l’Enfance par la mise en place de temps d’échanges dédiés, en assurant la disponibilité des personnels et en permettant la prise en charge lors de consultations d’urgence ;
  • de prendre en compte les indicateurs Covid et non Covid (santé mentale, retards d’apprentissage, violences, troubles du sommeil et alimentaires …) dans les décisions opérationnelles de gestion de crise touchant les enfants et la jeunesse ;
  • de pourvoir dans l’urgence les postes d’infirmier.e.s, de médecins scolaires et d’éducateurs.rices spécialisé.e.s ;
  • de mettre en place une communication spécifique à l’attention des enfants, en s’inspirant par exemple des conférences de presse qui leur sont adressés comme en Nouvelle Zélande, et en créant des supports d’information adaptés à leur âge.  

Le temps n’est plus à l’attentisme, il y a urgence. 

Sauvons et préservons nos enfants et notre jeunesse des graves dommages de cette crise sanitaire et de sa gestion. Quel avenir pour eux si nous les oublions pendant cette pandémie ? 

Eva Sas et Alain Coulombel, porte-paroles
Les Commissions Enfance-Education-Formation et Sant
é d’EELV

Plus
d'articles

X